Estilolibre.png

NOTRE ESPAGNE VIDE

Villar de los Navarros

Villar de los Navarros

LE VILLAGE

 

Commune située au pied de la Sierra de Herrera, à gauche de la rivière Cámaras. Villar de los Navarros, dont le patronyme révèle l'origine de son repeuplement médiéval, est riche d'histoire, puisqu'il s'y est déroulé l'une des batailles les plus cruciales de la première guerre carliste, qui pourrait être décisive pour la couronne d'Espagne.

À Villar de los Navarros se distingue l'église de San Pedro, construite sur l'église mudéjare primitive du s. XV et reconstruit dans le s. XVIII. Il conserve la tour mudéjar d'origine du XIVe siècle avec une belle entrelacs, déclarée BIC et incluse dans la liste des sites du patrimoine mondial ainsi qu'un monument national. À l'intérieur, il abrite un intéressant musée qui abrite une collection d'œuvres d'art sacré.

De plus, nous pouvons trouver deux ermitages; Sainte Bárbara du s. XVII ou celui de Santa Ana.La commune compte neuf belles peirones, dédiées à saint Georges et saint Antoine de Padoue, saints patrons par excellence.

 

Visite obligatoire du Calvario, situé sur l'une des collines qui l'entourent. La marche pour monter jusqu'à l'impressionnante image du Christ Rédempteur qui la culmine, est marquée par une succession de stations qui représentent douze peirones, avec des scènes de la passion du Christ, offrant une belle vue panoramique.

 

Au niveau des pèlerinages, le Villar partage avec d'autres communes le sanctuaire de la Virgen de Herrera, où l'on peut contempler un beau panorama à plus de 1300 m. haut avec un point de vue interprétatif.

QUE VOIR, QUE FAIRE

Un cratère de grand diamètre est frappant, il s'agit d'un grand gouffre situé dans la zone appelée "château".

Église San Pedro


L'église paroissiale de San Pedro de cette commune présente un surprenant ensemble mudéjar. Une partie du temple est médiévale et à certains endroits de l'intérieur une partie de la décoration originale apparaît. Cependant, ce qui surprend le visiteur, c'est la tour, accrochée au pied du temple. Il a un plan carré divisé en cinq salles superposées. Pour y accéder, une tour pentagonale secondaire a été ajoutée, qui est interrompue en atteignant le corps de cloches. Abriter un escalier en colimaçon. La décoration du complexe est très riche, variée et différente dans chacun des volumes. Étoiles à huit branches, zigzag, arcs mixtilinéaires imbriqués, losanges ou bandes d'angles se superposent, donnant naissance à l'un des ensembles mudéjars les plus surprenants de la région. Le complexe a été daté du 15ème siècle, bien que le temple ait eu plusieurs extensions. Sa tour mudéjar a été déclarée Bien d'Intérêt Culturel, Patrimoine de l'Humanité et Monument National  Musée - Église