Estilolibre.png

NOTRE ESPAGNE VIDE

Gallocanta

Gallocanta

LE VILLAGE

 

Ville située entre la lagune qui porte son nom et la Sierra de Valdelacasa. Les vestiges les plus anciens d'occupation humaine correspondent à l'âge du bronze, ainsi qu'aux époques celtibère, romaine et médiévale.

Documentairement, Gallocanta est cité dans le Cantar del Mío Cid, aux versets 951 "Puis le Cid s'est déplacé vers le port d'Aluca (n) t dent court de Mío Cid à Huesca et au Mont Alván", et 1087 "Poblado ha mío Cid el puerto de Aluca (n) t ».

Dans la commune, se distingue l'église baroque de San Pedro (XVIIIe siècle), avec d'intéressants retables du XVIIIe siècle. XVI. Dans l'une de ses chapelles l'image de la Vierge de Bon Accord, romane du s. XIII, provenant de l'Ermitage qui porte son nom et situé en face de la ville, sur un point culminant où se dresse une croix de pierre. De là, la vue sur la lagune et ses environs est privilégiée.

 

À la périphérie de Gallocanta, il y a un autre ermitage, celui de la Virgen de la Soledad (XVIIIe siècle) et deux peirones : celui de « Santos Fabián et Sebastián » et celui de « Santa Bárbara ».

 

La lagune de Gallocanta et son bassin, en raison de ses valeurs environnementales et de sa situation sur la route migratoire de diverses espèces d'oiseaux, fait partie du réseau Natura 2000, et compte plusieurs figures de protection au niveau national (Réserve Naturelle Dirigée) et international (SCI, ZEPA et Convention de Ramsar).