Estilolibre.png

NOTRE ESPAGNE VIDE

Santed

Santed

LE VILLAGE

 

Les vestiges du château médiéval s. XIV, petit avec un plan quadrilatéral, environ 25 m. de 15 m. mais fortifié par une tour à chaque angle, l'entité et ses murs conservent une partie de la construction d'origine, l'une des enclaves défensives et de contrôle les plus importantes de la Communauté de Daroca contre les incursions continuelles des troupes castillanes.

L'église est dédiée à Santiago Apóstol, construite à la fin du s. XV de style gothique tardif, avec plusieurs retables soulignant celui de la Virgen del Rosario s. XVIII, celui de San Fabián et San Sebastián s. XVIII et San Antonio s. XIX.

 

Il y avait deux ermitages ; Saint Pierre du s. XVII, actuellement en ruines et l'ermitage dédié à la Virgen del Pilar construit en 1709 sur les vestiges de l'ancien ermitage Virgen de la Fuente de 1540, mettant en évidence le retable du s. XVII.

 

Il y a deux peirones, en l'honneur de Nuestra Señora del Pilar et celle de San Roque et San Lamberto.

QUE VOIR, QUE FAIRE

Ermitage de la Virgen del Pilar

En 1709, il a été construit sur l'église dédiée à la Virgen del Rosario
  populairement connue sous le nom de « Vierge de la Fontaine », au début du XVIIIe siècle, le bâtiment actuel a été construit.  Construit en maçonnerie avec des coins de brique et des contreforts à l'extérieur. Il a une porte en pierre avec un beffroi sur la façade. Plan rectangulaire à une seule nef à quatre travées, les deux premières couvertes d'une voûte à lunettes, la troisième d'un dôme sans tambour mais avec lanterne, et le presbytère à rebords. Des piliers grossiers soutiennent des arcs en plein cintre. Le retable est du XVIIe siècle de l'école aragonaise, avec une maçonnerie dorée à stipe. Il a une sculpture de la Virgen del Pilar au centre et sur les côtés, San Antón et San José. Au sommet se trouve Santiago Apóstol.

Ermitage de San Pedro


  C'était un bâtiment en maçonnerie, avec une seule nef rectangulaire à deux corps. Elle était recouverte de bois sur deux côtés, sur un arc brisé en pierre de taille ; l'arc d'entrée était également en pierre de taille. La section de tête de lit est légèrement plus large que la section de pied et semble plus ancienne. Il s'agit peut-être d'un ouvrage du XIII siècle, agrandi et rénové à la fin du XVI siècle, il est actuellement en ruines.