Estilolibre.png

NOTRE ESPAGNE VIDE

Aldehuela de Liestos

Aldehuela de Liestos

LE VILLAGE

Elle est également connue sous le nom de Puerta de las Hoces del Río Piedra car elle est située sur les rives de ladite rivière, à côté de ce lieu reconnu comme site d'intérêt communautaire (SIC). C'est un canyon fluvial millénaire où se trouvent des écosystèmes caractéristiques de bosquets fluviaux et de zones rocheuses. C'est l'un des endroits recommandés pour pratiquer des activités en pleine nature avec l'observation des oiseaux, la randonnée et l'escalade.

La ville appartenait au monastère cistercien de Piedra jusqu'en 1269 et conserve quelques bons exemples d'architecture populaire, écus héraldiques, etc. Deux édifices du XVIIIe siècle se distinguent : l'hôtel de ville et l'église paroissiale dédiée à l'Assomption. L'intérieur du temple abrite des retables baroques, un calice en argent à pied circulaire datant de la fin du XVe siècle et deux toiles retrouvées fin 2007 dans le grenier de la mairie, qui ont été restaurés et qui sont attribués à Francisco Bayeu en particulier sont L'Annonciation et Sta Bárbara.

Il y a aussi trois ermitages , San Cristóbal, Santa Bárbara et San Roque. Des vestiges préhistoriques ont été retrouvés aux alentours de cette dernière. Il a trois peirones , dédiées à la Virgen del Pilar, une autre à San Roque et la dernière à San Antonio.

Parmi ses festivités, il faut signaler le Pèlerinage à l'Ermitage de la Vierge de Guialguerrero , au cours duquel chaque pèlerin reçoit un litre de vin, une miche de pain et deux œufs durs de la mairie.

Vous pouvez développer toutes les informations sur le site de la Mairie.

PATRIMOINE

Église paroissiale de la Asunción (XVIIIe siècle)

La paroisse récemment restaurée est une modeste église en pierre , avec une façade très simple, ouverte en arc en plein cintre, plan en croix d'une nef, à bras transept en saillie, couverte de voûtes à lunettes et d'un dôme aveugle dans le transept. Il a une tête plate et dans l'église de l'ordre utilisé dans la décoration est toscan.

Une inscription indique la date de 1769 comme celle de sa construction. De la même période, à la fin du XVIIIe siècle, sont tous les retables de style baroque, mettant en évidence le retable principal, le retable de San Roque, le retable de la Virgen del Rosario, le retable du Saint-Christ et le retable de l'Immaculée.

Parmi les orfèvres, on distingue un calice en argent, un encensoir ou la naeta du XVe siècle. A l'extérieur, c'est un bâtiment en maçonnerie surmonté d'une corniche de briques à goujons, qui se prolonge dans le bâtiment voisin de la mairie.

La façade des pieds est en maçonnerie de pierre de taille, surmontée d'un beffroi au moyen d'un fronton à double galbe sur les côtés , couronné par deux ans de cloches.

La façade très simple est en voussoir avec alfiz et impostes avec un rapport évident avec l'architecture civile.

Ermitage de Santa Barbara

Il est situé sur la route de La Torre, à l'embranchement avec la route de Las Fuentecillas. C'est un modeste ermitage , c'est un ouvrage de maçonnerie à plan rectangulaire, avec un portail très simple ouvert en plein cintre, il a une seule nef à trois corps couverte de lunettes. Le retable principal est une toile à l'effigie de la propriétaire, Santa Bárbara, datée de 1782 .